“Il est vital qu’aujourd’hui l’Église sorte pour annoncer l’Évangile à tous, en tous lieux, en toutes occasions, sans hésitation et sans peur” !

Pape François, La Joie de l’Évangile

Les WEMPS cherchent à répondre à l’appel lancé par le Pape François dans La Joie de l’Évangile.

Lors d’un Week-End Mission Prière Service (WEMPS), une paroisse rurale sort à la rencontre de ses habitants pour apprendre à mieux les connaître et leur proposer de faire un pas vers le Christ, avec l’appui d’une équipe de jeunes venus pour l’occasion. Quand une paroisse organise des WEMPS, elle accueille plusieurs week-ends de mission paroissiale, successivement dans chacun des pôles ou relais de la paroisse, à un rythme d’un week-end par mois.

Les WEMPS ont été créés en septembre 2017 par Isabelle Pélissié du Rausas et Dauphine Piganeau au cours de la “Mission Isidore”, une année sabbatique de mission au service de deux paroisses rurales, dans les diocèses de Moulins puis de Clermont. Ce mouvement rassemble depuis des jeunes désirant se mettre au service de paroisses rurales et faire l’expérience concrète de la mission.

Le but ?

Faire l’expérience de la mission en paroisse : lors des WEMPS, la paroisse est concrètement une “Église en sortie” qui s’ouvre à tous ses habitants pour témoigner du Christ. Les WEMPS sont des temps forts d’évangélisation qui permettent aux jeunes venus pour l’occasion et aux paroissiens de faire ensemble une expérience concrète de la mission.

Affermir la foi des jeunes et des paroissiens qui participent au WEMPS : "évangélisatrice, l'Église commence par s’évangéliser elle-même” (Paul VI, L’évangélisation dans le monde moderne)

Susciter la rencontre fraternelle avec des personnes éloignées de l’Église, entre paroissiens de différents secteurs de la paroisse, entre jeunes et paroissiens, pour “travailler à une culture de la rencontre, comme l’a fait Jésus : pas seulement en voyant, mais en regardant, pas seulement en entendant, mais en écoutant, pas seulement en croisant les personnes, mais en s’arrêtant avec elles !” (Pape François)